Le droit de pleurer: peu importe le reste

Comment ça va vraiment
Comment ça va vraiment? Un balado qui fait du bien
4 avril 2020
résilience
3 repères de résilience pour surmonter les crises
25 avril 2020
Le droit de pleurer

J’ai souvent vu des personnes « ravaler » leurs larmes. Comme si on n’avait pas le droit de pleurer. Pourtant, laisser sortir les sanglots est peut-être le plus ancien marqueur de notre humanité partagée. Peut-être que notre culture tolère mal le désordre que crée les sanglots. On a tellement peur de perdre le contrôle.

Il semble que notre culture considère l’acte de pleurer comme un échec, une marque de faiblesse. Comme si on faisait la démonstration qu’on n’arrive pas à se contrôler alors que le contrôle est la marque suprême de la réussite, non?

Le droit de pleurer

On peine à accueillir les larmes des autres. Peut-être parce qu’on a de la difficulté à accueillir nos propres larmes. Les larmes sont le plus incroyable système que l’univers ait mis à notre disposition pour obtenir de l’aide! On n’est ni braillarde, ni émotive. Même quand on ne sait pas pourquoi on pleure; même si ça a l’air insignifiant ou sans importance. Les larmes nous ramènent instantanément à ce qui ne peut pas attendre, ce qui est urgent. On a le droit de pleurer. N’importe quand.

avoir le droit de pleurer

Quand on « ravale » nos sanglots, c’est la partie la plus fragile de nous-mêmes que nous écrasons dans le fond de notre gorge.

Les parents, les enfants, les femmes, les hommes… tous les monde a le droit de sangloter et d’être accueilli avec compassion. Même si c’est un peu le chaos. Ou beaucoup 🙂

J’explore la question de l’impuissance et du désordre dans ce balado qui honore les larmes de chacun et chacune.

Suivez-moi!
France Paradis
France Paradis
France collabore régulièrement au magazine Naître et grandir et au site Maman pour la vie. Elle offre un éventail de formations aux intervenants sociaux de nombreux champs de disciplines. Vous trouverez les détails ci-haut, sous l'onglet "Formations intervention sociale"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *