15 pratiques qui nourrissent l’âme des intervenants sociaux

La puissance des rituels
13 octobre 2018
Candy Crush© et la négligence émotionnelle des enfants
4 novembre 2018
pratiques qui nourrissent l'âme des intervenants sociaux


Les activités et pratiques qui nourrissent l’âme nous reconnectent à notre corps, à notre respiration, à notre feu intérieur. Surtout, ces pratiques nous permettent de retrouver le sens de notre travail. Et Dieu sait que l’âme des intervenants sociaux en a besoin! Quand ils forment des rituels, ils renforcent les liens avec nos meilleurs amis, nos partenaires, nos parents, nos enfants. Ils nous rappellent la beauté qui nous entoure en nous permettant de l’aspirer. Tout le monde en a besoin, mais les intervenants sociaux devraient les considérer comme essentiels.


Le secret des pratiques qui nourrissent l’âme : les faire régulièrement

Je propose ici des pratiques qui nous nourriront régulièrement et non pas de temps en temps. Trop d’entre nous tombent « par hasard » sur des activités qui leur font du bien et ne les prennent même pas en note. Si nous avons de la chance, le « hasard » arrivera souvent. Mais si nous n’en avons pas, nous serons des mois à nous vider littéralement de notre feu.Et ce sera beaucoup plus dur de remonter! Le plus important, c’est donc de pratiquer ces rituels nourrissants régulièrement. Même quand nous sommes fatigué·e·s; que nous croyons ne pas avoir le temps; ou que « ça ne me tente pas vraiment ». À partir de maintenant, nous allons prendre soin de nous. Parce que nous en valons la peine. Et aussi parce que personne d’autre ne le fera.


pratiques qui nourrissent l'âme des intervenants sociaux

Sur mesure pour les intervenants sociaux

Vous trouverez ci-dessous 15 pratiques qui nourrissent l’âme des intervenant·e·s sociales et que vous pourrez essayer. Ce ne sont que quelques idées pour vous aider à trouver votre propre pratique régulière.

Voyez ce dont vous avez besoin. Ces pratiques peuvent nous calmer ou nous dynamiser. Elles peuvent nous donner tout ce qu’il faut pour relever les défis de la journée; nous rappeler ce qui est le plus important ou encore, nous ramener vers nos forces vives et y puiser.

  1. Consacrez chaque jour quelques minutes à la description du lever et/ou du coucher du soleil. Vous pouvez le faire à voix haute ou par écrit, dans un cahier réservé à cet effet. Laissez ce rituel vous inciter à regarder en avant et à savourer une image plus grande et plus riche.
  2. Déterminez une journée de la semaine (les dimanches?) et le moment de la journée (matin, après-midi, soirée?) et réservez-le à la lecture d’un bon livre (préférez n’importe quel livre à trois épisodes de n’importe quelle télésérie!).
  3. Juste avant de partir travailler, mettez la musique dans le tapis et danser n’importe comment, tout votre fou, pendant cinq minutes! (MA toune de danse du matin avec nul autre que Freddie…)
  4. Avant de repartir vers la maison ou tout de suite en rentrant du travail, écrivez en quelques mots ce qui vous préoccupe à votre travail. Ce pourrait être une personne en particulier ou une situation incertaine. Puis déposer cette note dans une boîte réservée « soucis à lâcher », ou encore brûler ce papier et laissez toutes ces choses trouver leur chemin en dehors de votre tête.
  5. Chaque trimestre, concentrez-vous sur l’acquisition d’une nouvelle compétence ou d’une nouvelle activité. L’idée c’est d’avoir dans notre vie un espace où nous apprenons et découvrons dans le plaisir, mais en dehors de l’intervention sociale. D’ici Noël, essayez-vous à l’aquarelle. Dès janvier, vous pourriez vous lancer dans l’écriture de fiction. En avril, au troisième trimestre, on se met au Taï Chi et cet été, on se fiat un jardin!
  6. Au début de chaque mois, faites une excursion d’une journée dans votre musée préféré. (Trouvez ceux de votre région ici)
  7. Un grand classique, mais toujours très efficace : écoutez une méditation guidée tous les soirs. (vous en trouverez ici et ici)
  8. Laissez votre téléphone portable une journée par semaine et allez jouer dehors avec du vrai monde! (marcher, courir, skier, hockey de rue, construire un fort de neige).
  9. Désigner deux matins par semaine, réglez la minuterie à 2 minutes et dessinez un autoportrait sur un carton grand comme une fiche de notes. Simplement, au crayon, et pas plus de deux minutes. Rangez tous les cartons sans y retourner pendant tout un trimestre; puis ressortez-les. Et voyez le résultat extraordinaire de faire quelque chose d’aussi ordinaire que de dessiner un autoportrai de deux minutes deux fois semaine pendant trois mois.
  10. Lisez un poème par jour. Lentement. Savourez les mots et les images. (je vous suggère ce magnifique livre)
  11. Créez dans votre maison un coin où vous pourrez commencez votre journée, un lieu qui contient des images et des mots qui vous inspirent et vous rappellent que vous avez une valeur inaliénable. Créez un espace qui vous donne la force de faire face aux situations difficiles et passez-y au moins cinq minutes chaque jour.
pratiques qui nourrissent l'âme des intervenants sociaux

Pratiques d’équipe 

  1. Pendant le dîner, une fois par semaine, tous les membres de votre équipe partagent a) quelque chose qu’ils ont apprécié au sujet de leur semaine et b) quelque chose de difficile.
  2. Commencez chaque réunion d’équipe par une bonne blague. Une vraie bonne blague. Chacun et chacune pourrait être désigné à tour de rôle pour la trouver et la raconter.
  3. Faites un repas partage chaque vendredi; ou un déjeuner partage, pourquoi pas? Et la boss apporte des brownies maison. 🙂
  4. Une foispar mois, en réunion d’équipe, chacune et chacun répond à la question suivante: «Qu’est-ce que j’ai appris ce mois-ci? » La réponse n’a pas besoin d’avoir un rapport avec le travail…
  5. Placez un nez rouge (ou plusieurs) bien visible dans un endroit accessible. L’idée c’est d’inviter les intervenants sociaux qui ont besoin d’un remontant à enfiler ce nez rouge. L’effet est souvent instantanné! On pourrait aussi décider de l’enfiler pour aller remonter un collègue qui rencontre un noeud dans son travail.

Parmi toutes ces pratiques qui nourrissent l’âme, laquel vous tente le plus. Faites juste l’essayer pendant quelques semaines pour voir ce que vous en tirer. Quel rituel nourrissant allez-vous commencer à pratiquer? Cette semaine?
Aujourd’hui? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *