Un TDAH ? Quelle chance!

parents amoureux - France Paradis Formations
Comment rester amoureux après les enfants
9 mai 2017
Petit bisou - France Paradis Formations
Prévention des abus sexuel : un petit bisou
11 mai 2017

Pour comprendre ce que vit un enfant TDAH dans notre système scolaire, imaginez un enfant « voyant » dans une école d’enfants « non-voyants ». Chaque jour il se lève pour ouvrir les rideaux qui cachent la lumière, et ça dérange toute la classe. Il se plaint sans cesse qu’il n’y a pas assez de lumière vers la fin de la journée et qu’il n’y a pas de craies pour le tableau dont il est le seul à vouloir utiliser! Et toute la classe est interrompue dans son travail à chaque fois.

Alors on fait venir les parents pour leur dire à quel point il dérange et que malgré tous les efforts déployés par le personnel, cet enfant semble incapable de fonctionner normalement. Du même souffle, on vous annonce qu’on a mis le doigt sur le problème : c’est sa vision! Elle le distrait complètement de son travail en classe. Ce n’est vraiment pas de chance pour lui, et ce n’est pas de sa faute évidemment! Mais les parents de cet enfant n’ont pas à s’en faire, nous avons une solution extrêmement efficace : bandons-lui les yeux en permanence!

C’est ce qu’on essaye de faire avec les enfants qui vivent avec le TDAH. Ça s’appelle du culturocentrisme : on analyse la situation des enfants TDAH avec nos propres référents d’adultes non TDAH; on envisage leurs différences comme un problème et on impose des solutions qui correspondent à notre réalité.

Les enfants qui vivent avec le TDAH sont victimes du culturocentrisme systémique des milieux de l’éducation. Vous connaissez déjà tous les problèmes de ces enfants, leurs difficultés à fonctionner et les solutions boiteuses que nous leur offrons. Voici ce qu’on saurait d’eux s’ils n’étaient pas forcés de vivre huit heures par jour dans un système d’aveugles…

Un TDAH, quelle chance!

TDAH - Formations France ParadisL’énergie des enfants TDAH est fabuleuse! Ils semblent avoir accès à une source profonde où l’action et l’activité physique génèrent de l’énergie au lieu de la faire baisser. C’est ce qui explique leur grande capacité d’entraînement, leur facilité dans différents sports et leur endurance physique. Ça donne des athlètes de haut niveau comme Magic Johnson, sans doute le plus grand joueur de basketball de tous les temps. Ou Michael Phelps, le sportif le plus titré et le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques, avec 18 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze sur trois olympiades (2004, 2008 et 2012). Ou Terry Bradshaw, quart arrière des Steelers de Pittsburgh,  qui remporta quatre Super Bowls (IX, X, XIII et XIV), en plus de ramasser le titre du meilleur joueur du match les deux dernières fois.

Ces enfants ont la chance d’avoir une pensée divergente, grâce à leur manque d’inhibition physique et mentale. Ça veut dire que là où tous les autres s’enlisent dans les manières de faire, empruntées par tout le monde, eux gambadent dans les chemins de traverse. Au lieu d’être limitée par la logique, leur pensée jaillit dans tous les sens et c’est comme ça qu’ils trouvent des solutions à des problèmes sur lesquels tous les autres se cassent le nez. Si la résolution de problème était un escalier, on les verrait glisser sur la rampe en criant de bonheur! Ça donne des scientifiques et des chercheurs comme Albert Einstein, Pasteur et Nicholas Tesla.

Des idées qui changent le monde!

En plus d’avoir de la facilité à jongler avec plusieurs idées en même temps, ces enfants sont perméables aux nouvelles idées. Leur talent naturel à envisager et traiter l’information de manière tout à fait originale. Cela en fait des penseurs et des communicateurs capables de changer la culture de leur époque, comme Socrate ou Janette Bertrand. Ça leur donne le cran d’essayer des manières nouvelles, d’avancer avec enthousiasme là où personne ne va.

Comme David Neeleman, par exemple, fondateur de Jet Blue, une compagnie aérienne qui a révolutionné le marché des voyages. Ou encore Sir Richard Branson, créateur de Virgin, le téléphone portable qui a obligé tout le marché des cellulaires à s’ajuster. C’est avec ce genre de qualités que l’on fait les héros : ceux qui s’avancent quand tout le monde est paralysé. Quand ils laissent leur grande sensibilité influencer toutes ces capacités, ça donne des créateurs (TDAH) immenses ! Tels que Leonard de Vinci, Steven Spielberg, John Lennon, Mozart, Virginia Wolf, Daniel Pennac.

Une pensée créative

Toutes ces personnes ont également une grande facilité à penser de façon créative. Ainsi donc, elles manifestent également un plus grand intérêt pour la fabrication d’idées. Elles ont à leur actif une plus grande quantité de réalisations créatives concrètes! Comme les frères Wright (premier avion).  Sans parler de Thomas Edison, plus de 10 000 brevets d’invention déposés, dont celui de l’ampoule électrique. Benjamin Franklin, inventeur du paratonnerre et du poêle à combustion lente. Henry Ford, première automobile. Alexander Graham Bell, inventeur de nombreux appareils, dont le téléphone.

Leur prodigieuse spontanéité en fait des amis souvent rigolos. Avec eux, on ne s’ennuie jamais!

Pardon? Vous n’avez pas de TDAH? (Ah zut! La vie est injuste)

Même pas juste un petit TDA sans hyperactivité?

Bon, écoutez… On est tous différents… On ne choisit pas d’en être privé. Rappelez-vous que vous avez quand même de la valeur… Et puis, malgré tout, on a vu des personnes comme vous avoir une vie vraiment passionnante!

🙂

3 Comments

  1. […] nos dons et miser dessus. Être une mère TDAH, c’est aussi avoir des idées que les autres n’ont pas. Exploitez cela! Par exemple, Karine devait prendre régulièrement du recul, se retirer un peu du […]

  2. guillaume dit :

    Je pense qu’il est faut de globaliser en disant que les TDAH sont créatifs, qu’ils ont plein d’idées…
    Cela laisserai penser à ceux qui n’ont pas ses caractéristiques la qu’ils ne sont pas TDAH.
    Mais que sont t’ils alors car ils seraient TDAH mais sans les avantages que cela procure ?
    Cela laisserait beaucoup de monde de coté et pourrait perdre les TDAH qui essaye de savoir ou se caser vraiment.
    Il y a des gens créatifs et avec plein d’idées qu’ils soient TDAH ou pas et il y a en fait peu de gens, TDAH ou non qui ont réellement les avantages que vous décrivez.

    Le problème des TDAH est le même que celui des autistes en moins prononcé.
    Ils focalisent sur les détails et non sur le global et ils ne font donc pas de liens entre les choses car tous est séparé par l’espace et le temps.
    Ils oublis tres souvent car ils n’ont rien à quoi se raccrocher comme indice de memorisation car ils n’ont pas d’organisation.

    C’est comme si vous aviez un puzzle retourner à l’envers donc sans qu’aucune image ne vous permete d’essayer de le reconstituer.
    Ils doivent donc essayer, de proche en proche chaque pièce les une à coté des autres pour savoir si elles s’imbriquent bien.

    Tout est toujours nouveaux pour eux et ils sont surpris qu’on leur dise que la leçon à déja etait étudié car ils ne s’en souviennent pas.
    Ils ont du mal avec la « catégorisation » que l’on apprend en maternel.
    Contrairement à ce que dise les enseignant…les bases de l’apprentissage ce n’est pas la lecture, l’ecriture, le calcul…mais bien la « catégorisation » qui est primordial pour apprendre ensuite les matieres scolaire.
    Ils pensent concrètement et l’abstrait est trés difficile à comprendre pour eux car ils ont besoin d’expérimenter, de comprendre et de visualiser concrètement pour apprendre.

    En grammaire, un « complément d’objet directe » ne signifie rien pour eux donc ils ne pourront jamais l’utiliser.
    En effet, c’est trop floue comme image mentale.
    Le complément d’un objet… mais quel objet ? un train, un cachier, un jouets ? et qui en plus n’est pas complet donc surement cassé ou detruit et qui est « directe » mais directe vers ou ??
    Cela n’a aucun sens de vouloir leur apprendre des choses de façon abstraites alors que des methodes existent pour leur apprendre de façon concrete.

    On les culpabilise en leur montrant qu’ils ne sont pas comme les autres, qu’ils ne réussisent pas aussi bien mais forcément car on ne leur enseigne pas comme il faut.
    Le problème ne vient pas d’eux mais de la méthode d’apprentissage qu’utilise l’education national.
    Le instit ne sont même pas formés à apprendre différement aux eleves en difficultés.
    Ils ne savent même pas comment leur apprendre à ses éléves la car eux ont toujours était bon en classe vu que l’education national recrute à BAC+5.
    Comment voulez vous alors que des instits qui n’ont jamais eu de difficultés à l’école puisse comprendre pourquoi les éléves eux ont des difficultés ?!
    Il faudrait au contraire recruter des instit qui ont eu des difficultés dans leur apprentissages et pas des BAC+5

    C’est le même chose que pour les politiques qui n’ont aucune conscience de comment cela se passe dans la vie des citoyens car eux même sont dans un autre monde élitiste.

    La solution pour les eleves en difficulté c’est d’aller dans des ecoles alternatives trop peu nombreuses et chères malheuresement qui s’adaptera à l’eleve et non l’inverse.
    L’education national a toujours etait faité pour créer de bon ouvrier obéissant à qui on n’enseigne pas à reflechir mais juste à apprendre des choses qui n’ont pas toujours de sens.

    L’ecole soit disant egalitaire ne l’est pas et ce n’est pas en diminuant le nombre d’éléves par classe que ça s’arrangera mais en apprenant avec des méthodes différentes aux éléves ayant des difficultés. Ils ont des difficultés seulements avec les méthodes d’apprentissage de l’éducation national mais pas du tout avec l’apprentissage en lui même.

    Si vous voulez savoir si vous êtes vraiment TDAH, c’est très simple:

    Il faut faire le test de la figure de rey et voir si l’approche de la construction du dessin et de type global ou de proche en proche donc en dessinant les details les uns à coté des autres sans se referer aux structures global. Le deuxième test et celui des « similitudes » dans le test WAIS ou WISC ou il faut donner les points communs entre par exemple un arbre et de l’electricité. Si vous réstez sur l’image visuel de l’arbre et de l’electricité vous n’arriverez que peu à trouver un point commun. Par contre si vous arrivez à vous dégager de l’image visuel ce que n’arrive justement pas à faire les TDAH alors vous vous apercevrez que ce sont des éléments qui permettent de se chauffer dans une maison.

    Contrairement à ce que disent la plupart des sites internet le TDAH n’a aucun lien avec le surdouement, haut potentiel…et c’est même l’inverse d’un surdoué un TDAH car justement le surdoué est tres fort dans le test des similitudes et de la figure de rey et il s’est tres bien faire des liens entre les apprentissages au contraire du TDAH.

    Un TDA sans H qui en à marre de lire des conneries

    • France Paradis dit :

      Cher TDA sans H,
      Merci pour toutes ces informations qui expliquent clairement le fonctionnement d’une personne TDAH! Je suis certaine que ce sera utile à beaucoup de monde. J’espère qu’en écrivant que vous en avez marre de lire des conneries, vous ne parliez pas de mon article. Toutes les caractéristiques que je décris ici sont documentées. Comme vous le soulignez si justement, dans un milieu qui ne sait pas comment travailler avec des personnes TDAH, elles seront acculées à l’échec permanent. Dans un milieu qui tient compte de leurs caractéristiques, elles auront effectivement de l’espace pour déployer cette créativité qui pourrait alors s’exprimer de manières extrêmement variée.
      D’autre part, je vous trouve bien audacieux de prétendre qu’il est très simple de savoir si nous avons un TDAH ! Les deux tests dont vous parlez nous mettrons tout au plus sur la piste. Peut de diagnostics infantiles sont plus difficiles à poser que celui d’un TDAH. Ce trouble, comme vous le savez certainement, se présente dans un spectre très large et on commence à peine à en reconnaître les modulations.
      Merci encore pour la discussion; elle enrichit toujours la réflexion!
      France Paradis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *