3 BONNES RAISONS DE DIRE MERCI

ÉDUCATION GENRÉE, NOS ANGLES MORTS
24 juin 2018
séparation
SÉPARATION : EMBALLER SA VIE
24 juin 2018
3 bonnes raisons de dire merci

1) La gratitude rend heureux au travail

Marc-André Lanciault dirige KareLab, une entreprise de développement de programmes de reconnaissance et d’engagement des employés. Il connaît les bonnes raisons de dire merci et les applique. Tous les matins à 9h00, les 22 employés se réunissent. Après avoir désigné les priorités du jour, ils nomment une chose pour laquelle ils ou elles sont reconnaissants. Très souvent, on entend un collègue en remercier un autre. Parfois pour son aide, sa participation à un dossier; mais également pour des encouragements qu’il a fourni et qui ont permis de tenir bon. On peut même désigner le bon coup particulier d’un collègue et le nommer « super héros ». De plus, ces informations sont transmises via l’intranet. Tout le monde peut lire et commenter. Résultat: une manière efficace de participer au bonheur de ses employés!

Cette intuition de monsieur Lanciault a été confirmée par une recherche publiée en  2012 par une équipe d’Australie. Elle établissait un lien entre la satisfaction au travail et le sentiment de gratitude ressenti par les employés. Notons que les bénéfices pour l’institution ou l’organisation sont très importants. En fait, ils sont beaucoup plus grands en comparaison des efforts fournis pour mettre en place un système de gratitude. Parmi eux on trouve un sentiment d’appartenance; une productivité accrue; une atmosphère de travail positive et stimulante. On s’est même rendu compte que la satisfaction au travail est contagieuse si elle passe par la gratitude; surtout quand l’organisation partage l’information dans toute l’organisation. N’est-ce pas une des nombreuses bonnes raisons de dire merci ?

2) Une autre des bonnes raisons de dire merci : la gratitude santé

Une recherche récente fait la démonstration que la santé physique d’une personne est fortement liée à ses propres dispositions à la gratitude. Plus on ressent de gratitude, plus on se sent en santé… et plus on l’est effectivement. Non seulement cette disposition de reconnaissance et de gratitude améliore également la santé mentale, mais elle a de plus un effet positif sur la capacité de la personne à aller chercher de l’aide quand c’est nécessaire et à choisir des activités saines et sécuritaires. Le lien indirect entre la santé mentale et le choix d’activités saines a tendance à se renforcir avec l’âge.

3 bonnes raisons de dire merciEst-ce que ça ne donne pas envie de considérer les sentiments de gratitude des enfants comme un facteur de protection de la santé mentale et physique? Et voilà une autre des bonnes raisons de dire merci. Ça m’a donné envie de dire merci autant à mon médecin qu’à mon postier, à mes voisins qui ont ramassé mon courrier en mon absence.

3) La gratitude est un facteur de protection de la dépression

Une étude américaine publiée en 2003 établissait déjà la gratitude spirituelle (envers Dieu ou une autre puissance supérieure) comme un important facteur de protection contre la dépression, l’anxiété, les phobies et les dépendances aux drogues et à l’alcool. Ça m’a donné d’autres bonnes raisons de dire merci à la secrétaire à l’accueil de mon CLSC, de l’école des enfants. Merci à ma pharmacienne et aussi aux enseignants de mes enfants.

Cinq ans plus tard, une nouvelle étude publiée dans le Journal of School Psychology démontrait qu’après seulement trois semaines d’un exercice quotidien de gratitude, les adolescents ressentaient déjà les bienfaits psychologiques de cette gratitude. En particulier, ils appréciaient davantage leur vie telle qu’elle était et envisageaient l’avenir avec plus d’optimisme qu’avant les trois semaines du programme. N’y a-t-il pas urgence de trouver des voies d’application de ces résultats dans nos écoles et nos centres jeunesse?

Cependant, la reconnaissance et la gratitude n’ont aucun effet si elles sont forcées ou imposées. Ce sont des sentiments qui s’installent et jaillissent d’eux mêmes. Bien sûr, on a démontré que l’on peut créer des cadres et des systèmes qui leur permettent de se manifester, qui les nourrissent en quelque sorte. Dans nos écoles, dans nos bureaux, dans nos usines, dans nos familles.

Et nous? Finalement, quelles sont nos bonnes raisons de dire merci? Cherchons à qui le dire et exprimons notre reconnaissance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *